Soldes

Le coup d’envoi des soldes d’été sera donné ce mercredi 26 juin à 8h pour une durée de 5 semaines. Pour vous permettre d’acheter en toute sérénité et en toute sécurité, je vous propose de découvrir dans cet article tout ce qu’il faut savoir pour faire de bonnes affaires et éviter ainsi les déconvenues.

Quelles sont les périodes de soldes ?

Les soldes sont des ventes très réglementées, permettant de protéger le consommateur et de garantir une concurrence loyale entre les commerçants.
A ce jour, deux périodes de soldes sont définies par la loi :

  • Les soldes saisonniers (les soldes d’été et les soldes d’hiver), d’une durée de 5 semaines et dont les dates sont fixées sur le plan national.

Les soldes d’été débutent à 8h le matin du dernier mercredi de juin (sauf si celui-ci tombe après le 28, auquel cas les soldes débutent l’avant-dernier mercredi de juin).
Les soldes d’hiver débutent à 8h le matin du deuxième mercredi de janvier (sauf s’il tombe après le 12, auquel cas les soldes débutent le premier mercredi de janvier).
Des dates dérogatoires peuvent être accordées à certaines zones géographiques frontalières ou touristiques, mais ces dispositions excluent la vente à distance.

  • Les soldes complémentaires ou soldes flottants : chaque commerçant peut organiser durant le reste de l’année deux semaines de soldes complémentaires (1 période de 2 semaines ou 2 périodes d’1 semaine).

Ces soldes ne peuvent cependant pas se dérouler dans le mois qui précèdent les soldes saisonniers et doivent être déclarés à la Préfecture au moins un mois avant leur date de début.

Mises à part ces 2 périodes bien précises, le commerçant n’a pas le droit d’utiliser le mot « soldes » dans le cadre de ces opérations commerciales. (Lire la suite…)

Crowd in front of stage

Aujourd’hui, 21 juin, c’est la fête de la musique ! Comme moi, vous allez peut-être en profiter pour déambuler dans les rues et passer une agréable soirée placée sous le signe de la musique et de la bonne humeur !

Mais attention, si le plaisir musical est souvent amplifié avec un volume sonore élevé, vos oreilles sont fragiles! Voici donc quelques conseils pour profiter de la musique tout en préservant vos tympans.

La nocivité d’un son est liée à sa puissance (exprimée en décibels) mais aussi à la durée d’exposition.
Voici quelques repères pour vous aider à mieux appréhender ce risque :

  • 60 dB correspondent au volume sonore d’une conversation normale.
  • 80 dB : volume sonore émit par une voiture.
  • A partir de 85 dB : le seuil de dangerosité pour les oreilles est franchi.
  • 90 dB correspondent au bruit d’une tondeuse.
  • 100 dB correspondent à un marteau piqueur ou à un baladeur mp3 « à fond » .
  • 105 dB : volume sonore dans une discothèque ou lors d’un concert de rock.
  • 120 dB : il s’agit du seuil de douleur pour l’oreille. Si un individu reste exposé plus de quelques secondes à cette intensité (équivalente au son d’un réacteur d’avion), il risque des traumatismes auditifs très graves.

Si vous vous rendez à un concert, même en plein air, adoptez les réflexes suivants ! (Lire la suite…)

velo_petit

Les beaux jours sont de retour, nous pouvons enfin profiter des activités en plein air. Parmi celles-ci, le vélo est largement plébiscité : petits ou grands, nous sommes aujourd’hui environ 25 millions* à pratiquer le vélo quotidiennement. Voyons donc les règles pour circuler à vélo en toute sécurité.

Avant de partir, vérifiez le bon état du vélo !

Voici la liste des équipements obligatoires :

  • deux freins, à l’avant et à l’arrière, en bon état de fonctionnement
  • un avertisseur sonore
  • un feu de position avant (jaune ou blanc) et un feu de position arrière (rouge)
  • des catadiophtres : un de couleur rouge à l’arrière, un à l’avant de couleur blanche et des catadiophtres oranges sur les pédales et les côtés
  • un gilet rétroréfléchissant si vous circulez la nuit ou lorsque la visibilité est réduite en journée.

Vous pouvez également opter pour un écarteur de danger : il s’agit d’un « bras » à installer sur la roue arrière du vélo. Il améliorera votre visibilité (de nuit comme de jour) et incitera les véhicules à vous doubler avec une plus grande distance de sécurité.
Enfin, adultes comme enfants, n’oubliez jamais de porter un casque !!!
(Lire la suite…)

Enfants_accidents_domestiques_2

Un accident domestique se produit en France toutes les 3 minutes. Il s’agit de la troisième cause de mortalité en France, loin devant l’insécurité routière… Malgré ce constat alarmant, une étude* vient de révéler que les Français sous-estiment encore très largement les dangers liés aux accidents domestiques.

Voici quelques données que j’ai relevées dans cette étude :

  • Les accidents de la vie courante** sont souvent confondus avec les accidents de la route.
  • Le niveau de dangerosité des pièces de la maison est mal évalué : 22% des répondants pensent qu’aucune des pièces de la maison ne présente de danger potentiel. Autre chiffre significatif : seulement 7% des répondants pensent que le salon est une pièce dangereuse, alors que 21% des accidents domestiques s’y produisent.
  • Le profil des personnes à risque est méconnu. En effet, les répondants identifient en premier lieu les enfants en bas âge (87%), alors que les premières victimes sont les seniors.
  • 72% des répondants affirment que la personne responsable de la prévention au sein du foyer est la femme.

Toujours d’après cette étude, 1 Français sur 5 ne connait pas le numéro d’appel d’urgence des pompiers… 1 sur 4 ne sait pas comment appeler la police ou le SAMU…

Je vous propose donc un petit rappel :

  • Le 15 : pour appeler le SAMU
  • Le 17 : police-secours
  • Le 18 : les pompiers
  • Le 112 : numéro d’appel d’urgence européen
  • Le 01 40 05 48 48 : centre anti-poison

Chaque minute compte en cas d’accident domestique, il est donc vital de bien connaître ces numéros. N’hésitez pas à les enregistrer dans votre téléphone.

La connaissance de ces dangers et des moyens efficaces pour les prévenir est primordiale pour lutter contre ce fléau. Je vous invite donc à lire ou relire mes anciens articles sur les accidents domestiques.

Bonne lecture et à bientôt pour un prochain billet.

Emile

* Etude sur la perception des accidents de la vie courante réalisée par l’association Gema Prévention et Opinion Way.
** Les accidents de la vie courante (AvVC)  englobent les accidents domestiques, les accidents survenant à l’extérieur, les accidents de loisirs et les accidents de vacances

Feu

En France, un incendie domestique se déclare toutes les 2 minutes*. Je vous propose donc de lire, ou relire, les consignes et gestes simples de prévention pour vous en protéger.

  • Équipez votre domicile d’un détecteur de fumée. N’oubliez pas : l’installation d’au moins 1 détecteur de fumée, répondant aux normes en vigueur, sera obligatoire dans chaque lieu d’habitation d’ici mars 2015 (loi n°2010-238 du 9 mars 2010) !
    Vous pouvez opter pour un détecteur de fumée télésurveillé, c’est-à-dire relié à un système d’alarme et à un centre de télésurveillance. Vous renforcez ainsi la sécurité de vos biens et de vos proches.
  • Faites vérifier vos installations électriques par un professionnel, surtout si elles ont plus de 20 ans. Votre installation électrique doit être sécurisée : pour cela, ne surchargez pas les prises, évitez de les laisser trop longtemps en veille…
  • Faites contrôler votre système de chauffage et ramoner vos conduits d’évacuation et de cheminée tous les ans.Entretenez vos appareils électriques et soyez vigilant lors de leur utilisation. Évitez de les faire fonctionner la nuit ou en votre absence.
  • Attention aux produits inflammables ! Ils doivent être stockés dans un lieu sec, loin de toute source de chaleur et hors de la portée des enfants.
  • Prenez garde aux bougies : lorsque vous les allumez, elles doivent être posées sur un support stable, hors de la portée des enfants et loin des produits inflammables. Eteignez-les avant de quitter la pièce ou votre domicile.
  • Les allumettes et briquets doivent être hors de portée des enfants.
  • Ne laissez pas une casserole ou un plat sur le feu sans surveillance.
  • Éteignez soigneusement les cigarettes, ne fumez pas au lit.
  • Équipez votre domicile d’un extincteur.
  • Il est important de connaître les numéros d’appel d’urgence en cas d’incendie : le 18 pour appeler les pompiers ou le 112 (appel d’urgence européen). Le 112 est valable dans tous les pays de l’Union Européenne, il fonctionne depuis tout type de téléphone (téléphone portable, ligne téléphonique fixe classique, ligne téléphonique fournie par un fournisseur d’accès internet, cabine…).
    Programmez-les sur votre téléphone portable (en cas de coupure électrique, certains téléphones fixes ou sans fil ne fonctionnent plus).Enfin, si vous disposez d’un forfait bloqué pour votre téléphone mobile, sachez que ces numéros fonctionnent même si vous n’avez plus de crédit.

Emile

* Source : Ministère du Logement.

Source de l’image

10reflexes_sport

J’ai envie de vous parler aujourd’hui d’une initiative très intéressante menée conjointement par le Club des Cardiologues du Sport et les Ministères de la Sante et des Sports. Si la pratique d’un sport est vivement recommandée pour la santé, on dénombre malheureusement chaque année 1200 à 1500 décès dus à un accident cardiaque lors de la pratique d’un sport.

Aussi, pour informer les sportifs de tout niveau des précautions élémentaires à prendre pour préserver leur santé, la campagne nationale de prévention « Le sport, c’est la santé, 10 réflexes en or pour la préserver » a été lancée.

Elle repose sur 3 principes très simples :

  • Faire attention à sa santé
  • Respecter certaines consignes élémentaires lors de la pratique d’un sport
  • Surveiller les signes anormaux et aller consulter un médecin le cas-échéant.

Découvrons ces 10 règles.

1/ Signalez à votre médecin toute douleur dans la poitrine ou essoufflement anormal survenant lors de l’effort.

2/ Signalez à votre médecin toute palpitation cardiaque survenant à l’effort ou juste après l’effort.

3/ Signalez à votre médecin tout malaise survenant à l’effort ou juste après.

Ces 3 premiers réflexes doivent être appliqués quels que soient votre âge, votre niveau d’entraînement ou les résultats d’un précédent bilan cardiaque. (Lire la suite…)

vol_voiture

Si le nombre de vols de véhicules à moteur est en baisse constante depuis quelques années (-30% en 5 ans*), les méthodes de vol sont quant à elles de plus en plus sophistiquées. Vol à la roulotte, home-jacking, car-jacking… les méthodes sont aujourd’hui nombreuses.
Pour s’en protéger, voici quelques recommandations très simples permettant de diminuer les risques d’être victime d’un vol de véhicule.

  • Ne simplifiez pas la vie aux voleurs : ne laissez jamais les papiers (carte grise, attestation d’assurance…) dans le véhicule. Dans le même ordre d’idée, ne cachez pas un double des clés dans l’habitacle.
  • Ne confiez jamais vos clés à un inconnu, il est très facile et très rapide de les reproduire.
  • Ne quittez jamais votre véhicule en laissant votre moteur en marche ou les clés sur le contact, même pour quelques instants !
  • Lorsque vous sortez du véhicule, veillez à bien fermer les vitres et à verrouiller les portes et le coffre.
  • Ne laissez jamais des affaires personnelles dans le véhicule (sac, téléphone, veste ou lunettes…) afin de ne pas tenter un éventuel malfaiteur.
  • Lorsque vous vous garez, essayez de privilégier une place de stationnement éclairée, dans un lieu de passage. Avant de sortir du véhicule, enclenchez le blocage de direction.
  • Chez vous, garez votre véhicule à l’intérieur d’un garage, si vous en avez un, et fermez-le à clé.
  • Faites installer une alarme antivol, si elle n’est pas proposée de série dans le véhicule. Il existe également d’autres systèmes antivol, souvent réservés aux véhicules haut-de-gamme ou transportant des biens de valeur, tels que le coupe-circuit à distance, l’antidémarrage électronique ou la balise GPS (permettant une géolocalisation en cas de vol).

Outre ces mesures de prévention propres au véhicule, soyez également vigilant lorsque vous êtes chez vous. Dans le cas du home-jacking, par exemple, le voleur introduit dans une habitation pour dérober les clés du véhicule et le voler.

Aussi, la mesure la plus élémentaire consiste bien entendu à fermer systématiquement sa porte à clés. Ne laissez pas vos clés (ainsi que les doubles) à la portée de tous, comme par exemple sur le meuble de l’entrée ou accrochées à un porte-clés.
Enfin, en optant pour un système d’alarme et de télésurveillance, votre domicile et votre seront protégés contre les intrusions. Le saviez-vous ? Votre système peut être paramétré pour fonctionner la nuit en mode partiel. Vous serez ainsi protégé pendant votre sommeil !

Emile

* Source : enquêtes «Cadre de vie et sécurité » INSEE – ONDRP 2007 à 2012

Source image

 

journee_femme

C’est aujourd’hui la Journée Internationale de la Femme, et à cette occasion j’ai envie de faire rimer « femmes » et « sécurité ». Et une annonce de la Préfecture de Police de Paris va me permettre de tordre le cou à l’une des plus vieilles idées reçues sur la gente féminine : non, les femmes ne sont pas plus dangereuses au volant que les hommes !

Statistiques à l’appui*, la Préfecture de Police de Paris a annoncé qu’en 2012, les hommes étaient responsables de 75% des accidents de la circulation dans la capitale. Et d’ajouter dans sa lettre hebdomadaire d’informations PPRama (datée du 6 mars 2013) que « si les hommes conduisaient comme les femmes, il y aurait donc moins de victimes sur nos routes ».

Toujours selon la Préfecture de Police de Paris, il existe de grandes disparités entre hommes et femmes selon les causes d’accident :

  • Lorsque l’alcool est en cause, les hommes sont responsables dans 89% des cas
  • La vitesse : les hommes sont responsables dans 72% des cas
  • Les stupéfiants : 91% des accidents sont dus à des hommes.

(Lire la suite…)

Accidents_domestiques

Chaque année, en France, près de 500 enfants décèdent à la suite d’un accident domestique… Pour lutter contre ce phénomène alarmant, une campagne nationale de prévention vient d’être lancée dans les écoles maternelles. Un kit de jeu pédagogique va être distribué aux enfants âgés de 3 à 6 ans pour les sensibiliser à ces risques.
Mais en parallèle, nous devons tous, au quotidien, appliquer des gestes simples de prévention pour protéger nos enfants. Pour vous les rappeler, je vais m’appuyer sur l’infographie ci-contre, réalisée par le quotidien Le Figaro, illustrant la répartition des accidents domestiques, pièce par pièce.

La cuisine est la pièce la plus dangereuse de la maison, avec plus de 15% des accidents domestiques.
Soyez donc particulièrement vigilant en mettant tous les produits d’entretien hors de la portée des enfants, de préférence dans un endroit en hauteur et fermé à clé (ou bloqué à l’aide de bloques-portes).
Attention également aux brûlures : un enfant peut se brûler en buvant ou en renversant un récipient contenant un liquide trop chaud. Pour y remédier, veillez à ne pas dépasser aucun manche de casserole de la plaque de cuisson ; ne vous approchez pas d’un enfant si vous avez en main un récipient avec un liquide chaud.
Les appareils électriques sont également la cause de brûlure (porte de four, fer à repasser…) et d’électrocution. Débranchez-le après leur utilisation et apprenez à vos enfants à s’en méfier.
Dans l’un des précédents articles, j’ai déjà eu l’occasion de vous parler de tous les dangers de la cuisine, je vous encourage à le (re)lire. (Lire la suite…)

Etiquette-pneu

Une nouvelle réglementation européenne concernant l’étiquetage des pneus est entrée en vigueur le 1er novembre 2012.
Elle a pour objectif d’aider le consommateur a mieux choisir ses pneus, d’améliorer la sécurité routière et de réduire les nuisances environnementales.

L’affichage de cette étiquette est dorénavant obligatoire pour tous les pneus de voitures, d’utilitaires et de poids lourds, fabriqués depuis le 1er juillet 2012 .
Sur le même modèle que l’étiquetage des appareils ménagers, cette étiquette informe désormais les consommateurs sur les performances sécuritaires et énergétiques des pneumatiques.

Mais à quoi correspondent les 3 évaluations présentées sur cette étiquette ?

(Lire la suite…)

Page 2 sur 121234510Dernière page »